username and password don't match

Shtisel.S01E12 vostfr

video-tov-meod
video-tov-meod Official

Les Shtisel – Une famille à Jérusalem
Les Shtisel, la saga familiale de Alon Zingman qui cartonne sur la chaîne israélienne Yes, se penche sur une famille haredi (ultra orthodoxe) de Mea Shearim à Jérusalem.
Scénarisée par la même équipe que la série télévisée à succès Srugim, cette comédie familiale avec un scénario intelligent est à la fois délicieuse et légère . Et vous offre une fabuleuse plongée dans un monde méconnu.
Akiva et Shulem Shtisel, père et fils, sont assis sur un petit balcon donnant sur les rues du quartier de Geula, à Jérusalem. Cela va faire un an que la mère est morte. Tous les autres enfants ont quitté le nid, Akiva et Shulem sont seuls. Ils se disputent, se réconcilient, se moquent d’eux-mêmes et du reste du monde.
Mais tout va changer lorsque Akiva un étudiant de yechiva interprété par Michael Aloni, qui nous avait séduit par son rôle dans »Le Policier » va rencontrer Elisheva une veuve plus âgée que lui,…magnifiquement interprétée par Ayelet Zurer l’une des actrices les plus populaires d’Israel que l’on avait découvert dans le film d’Alexandre Arcady pour Sacha et qui a délaissé les studios d’Hollywood pour tourner dans la série.
À la différence de la plupart des films israéliens ayant pour sujet l’univers des ultra-orthodoxes,
«Les Shtisel, une famille à Jérusalem» ne joue pas sur les tensions entre laïcs et religieux,
ni sur les possibles frustrations liées aux pratiques des Haredi. Bien au contraire, cette plongée fascinante au cœur de la vie d’une famille du quartier
de Geula est infiniment respectueuse, pleine d’empathie, et réussit le tour de force de passionner le spectateur mécréant (ou non),
qui s’identifie naturellement aux personnages de la série.

Tous les ingrédients sont réunis pour devenir accro dès le premier épisode des «Shtisel» : un casting parfait,
des dialogues écrits au cordeau, des histoires d’amours passionnés et contrariés, des traits d’humour juif ravageurs,
des rebondissements inattendus comme dans toute série qui se respecte, et pour couronner l’ensemble,
une réalisation résolument cinématographique, qui illumine littéralement les personnages et les décors naturels du quartier de Geula à Jérusalem.
Les jurés de l’académie israélienne qui couronne les productions tv ne s’y sont pas trompés, la série ayant raflé pas moins de 10 récompenses.

Côté distribution, les fans de cinéma israélien reconnaîtront (sous leurs barbes et perruques) le trop bogoss Michaël Aloni (Alata, Infiltration,
Le policier), Doval Glickman (Big Bad Wolves), Zohar Strauss (Lebanon, Tu n’aimeras point) et
la superbe Ayelet Zurer (maman ultra sexy de Superman dans Man of Steel, et non moins sexy dans « Les Shtisel »),
star israélienne qui a quitté momentanément sa carrière hollywoodienne pour incarner la jeune veuve Elisheva dans la série.


Une mention spéciale également pour le personnage de la délicieuse grand-mère Malka, qui découvre octogénaire les joies de la télé
dans sa maison de retraite et devient fan de soaps comme Amour, gloire et beauté. L’occasion pour les excellents scénaristes et dialoguistes
que sont Yehonatan Indursky et Ori Elon de lui offrir des répliques particulièrement savoureuses.

Vous l’aurez compris, nous avons été conquis par l’univers envoûtant des Shtisel, un ovni dans le monde des séries,
dont on attend avec impatience les saisons 3 .

latest videos

most viewed

loading