username and password don't match

Saint Aubert fonde le Mont Saint Michel

Gallia - notre histoire de France
Gallia - notre histoire de France Official

Facebook : https://tinyurl.com/z3skrvg
Abonne-toi : https://tinyurl.com/lg7xglu
Twitter : https://twitter.com/HistoireHsd
Instagram : https://www.instagram.com/hsdhistoiredecalee

Qui ne connaît pas le Mont Saint Michel ? Cette merveille, qui à l’origine s'appelait le Mont Tombe en référence à la surélévation du lieu, n’était qu’un rocher couvert de ronces et de broussailles, habité par quelques moines. Pas vraiment la destination de vacances en vogue à l’époque. Nous sommes aux temps des Mérovingiens, sous le pouvoir de Childebert III au VIIIème siècle.

Cependant, le destin de ce Mont Tombe bascule en 708. L’histoire des origines du Mont Saint Michel fut rédigée par un chanoine du lieu au IXème siècle, ce texte s’appelle : le Revelatio ecclesiae sancti Michaelis. J’espère que vous avez apprécié l’accent.

Quelle est cette histoire ? Un homme en est à l’origine. Cet homme s’appelle Aubert, il est évêque d’Avranche, principale ville voisine du Mont. Ce prélat est sage et charitable, il remet l’intégralité de son héritage aux pauvres et s e retire souvent au Mont Tombe pour échanger avec les moines. Mais la vie paisible de Aubert est ébranlée lorsqu’il reçoit la visite de l’Archange Saint Michel dans son sommeil. Celui-ci lui donne l’ordre de consacrer un sanctuaire au sommet du Mont Tombe, à l’endroit même où il a vaincu le diable. L’évêque n’y prête pas attention, à près tout, le malin est peut être à l’origine de ce songe.

L'évêque est hésitant, n’importe qui le serait à moins, alors l’archange Saint Michel insiste. A la troisième apparition, toujours dans son sommeil, Saint Michel sermonne le prélat et appose son doigt angélique sur son crâne avec une forte pression. L’évêque se réveille avec un creux sur son crâne...Il n’en fallait pas plus pour convaincre Aubert de mettre les ordres de l’Archange à exécution.

Il rassemble ses chanoines et leur dit ceci :

“Mes très chers frères, le sujet pour lequel je vous ai aujourd’hui fait assembler ici, est pour ce pays tout plein de réjouissances, mais pour moi plein de frayeur et de crainte. Il y a quelque temps que, m’étant mis, le soir, sur le lit, pour prendre quelques repos, je vis en songe, devant moi, l’archange Saint Michel, lequel me dit que je lui édifiasse un temple sur le Mont Tombe et qu’il voulait là être honoré...”

Dès lors, l’abbaye voit le jour accompagné d’un chapitre de douze chanoines. Le Mont Tombe s'appellera désormais le Mont Saint Michel au péril de la mer. On est d’accord, c’est beaucoup trop long, l’histoire retiendra le Mont Saint Michel.

Il meurt aux environs de 725, enterré selon son voeu, dans le choeur de l’église Saint-Pierre du Mont. Plus tard, l'Église en fera un Saint homme. Les chanoines prennent sa tête et son bras droit et en font des reliques. Le crâne perforé est conservé à la basilique Saint-Gervais d’Avranches. Au fil des siècles, le Mont Saint Michel sera un haut lieu de pèlerinage dans toute la chrétienté, du simple paysan au plus illustre souverain, tous viendront se recueillir au Mont Saint Michel.

latest videos

most viewed

loading