username and password don't match

Quel avenir pour l'axe franco-allemand en Europe ?

euronews (en français)
euronews (en français) Official

Le moteur franco-allemand de l’Union européenne va-t-il finir par redémarrer ? Lors de son premier déplacement officiel à Berlin le 15 mai dernier, le tout nouveau président Emmanuel Macron a prôné une refondation historique du projet européen. Depuis, rien ou presque, élections allemandes oblige, et l’on peut dire que l’Europe n’a pas été au coeur de la campagne électorale de la chancelière. La montée de mouvements populistes, qui a accompagné l’arrivée des réfugiés syriens et l’enjeu sécuritaire, ont obligé la chancelière candidate à se recentrer sur des thématiques plus intérieures. Et puis, plus largement, même si la volonté est là, et si l’entente est bonne, les visions françaises et allemandes pour relancer l’Europe ne sont pas les mêmes. Explications de Ronja Kempin, chercheuse à l’Institut SWP à Berlin :

“Les différences, comme toujours, sont dans les détails. Dans des domaines comme l’union économique et monétaire, les positions sont très éloignées. Côté allemand, on est beaucoup plus hésitant à donner de nouvelles compétences à l’Union européenne et à approuver un budget de la zone euro.“

L’axe franco-allemand a toujours joué un rôle clef essentiel en Europe. La capacité de trouver un consensus depuis Kohl et Mitterrand a toujours permis à l’Union européenne, même élargie, d’avancer, sauf peut-être ces cinq dernières années, sous le mandat de François Hollande, estiment nombre d’analystes politiques.

“Je pense, par-dessus tout, que ces cinq dernières années, l’Allemagne n’a pas eu de partenaire français fort, car la France était tout simplement trop occupée à s’occuper d’elle-même. Résultat, nous n’avons fait aucun progrès dans l’Union européenne.“

Si Angela Merkel est bien pour la quatrième fois désignée chancelière après les législatives de dimanche, la volonté politique affichée par le nouveau couple franco-allemand devrait lui permettre de dépasser ses divergences de fond, mais reste à savoir jusqu‘à quel point et donc pour quelle Europe. Beaucoup dépendra sans doute du partenaire de coalition que choisira la CDU.




[À lire sur le blog Pol_Etrangere] « Élections allemandes : le jour d’après » : 3 questions à Hans Stark➡️ https://t.co/z2wF6V8S1s #Merkel pic.twitter.com/1CM4hAJWFm— Politique étrangère (Pol_Etrangere) 20 septembre 2017





[Dossier d’#actualité] Retrouvez les dernières analyses de nos chercheurs sur les #élections en Allemagne #BTW2017
https://t.co/S0ZMfNUx2w— Cerfa, Ifri (@CerfaIfri) 19 septembre 2017

latest videos

most viewed

loading