username and password don't match

Tensions au Maroc : "On s'arrêtera lorsqu'ils répondront à nos demandes"

FRANCE 24
FRANCE 24 Official

Le Rif, dans le nord du Maroc, s'enlise dans un mouvement de contestation qui dure depuis le 29 mai, date de l'arrestation du leader du mouvement. Focus sur la gronde qui anime les esprits.


Nichée entre deux montagnes rocailleuses, Al-Hoceïma est l’épicentre du mouvement de contestation du Rif, dans le nord du Maroc. Depuis l’arrestation du leader de la fronde Nasser Zefzafi, lundi 29 mai, les rapports se sont durcis entre police et manifestants. À l’origine de la colère : la mort d’un pêcheur, écrasé par un camion-benne alors qu’il tentait de sauver sa pêche confisquée par les autorités. Aujourd’hui, les habitants de cette zone déshéritée réclament la libération du chef contestataire, mais aussi du travail et un meilleur accès au soin et à l’éducation.
>> À voir : "Tensions dans le Rif : les raisons de la colère"
La ville, qui tirait autrefois une grande partie de ses revenus de la pêche, tourne désormais au ralenti. "En 2009, on avait un flotte de 45 bateaux de pêche à la sardine, se souvient Mounir Derraz, président de l'Association des armateurs du port d’Al-Hoceïma. Aujourd’hui, en 2017, on n’en compte plus que 23, et la cause principale de cette situation, c’est la faillite des patrons de chalutiers…"
"Ils ont juste dit la vérité"
Dans l... Lire la suite sur notre site web.
Visitez notre site :
http://www.france24.com

Rejoignez nous sur Facebook
https://www.facebook.com/FRANCE24

Suivez nous sur Twitter
https://twitter.com/France24_fr#

latest videos

most viewed

loading